plange3
plange2
plange1

text in English coming soon. Meanwhile I share in French.

RÉSIDENCE-MISSION M.I.A.A. (2016)

Ruchi Anadkat et David Ayoun étaient en résidence-mission soutenue par la D.R.A.C. Hauts de France | du 26 septembre au 23 décembre 2016 | les IEM de Houplines et d'Armentières, et à la Sauvegarde du Nord dans l'IME et les SESSAD Lino Ventura à Loos. | France |


le projet : « Plongée / Contre- plongée »


La résidence s'est construite avec des enfants en situation de poly-handicaps et les professionnels qui les accompagnent.

Nous sommes deux artistes travaillant la relation entre le corps et l’image. L’ANAJI et la Sauvegarde du Nord nous ont sélectionné pour travailler sur le thème : « Plongée / Contre- plongée ».
Ces deux termes viennent du monde de la photo et en particuliers du cinéma. Ils correspondent à deux points de vue : le premier regarde d’en haut vers le bas, l’autre du bas vers le haut. Chacun propose un manière de voir le monde.

La demande des institutions était justement que nous questionnions ces points de vues : celui de l’adulte sur l’enfant et de l’enfant sur l’adulte.
Notre démarche a été de proposer de regarder le mouvement et le corps des enfants/jeunes comme une danse.

Notre proposition et les outils que nous avons utilisé (des caméras embarquées) permettant de restituer le point de vue subjectif d’un enfant, d’un professionnel.
Le corps est un regard sur le monde. La main regarde, le bras, le torse, la jambe, le pied regardent tout comme l’oeil mais autrement. Notre dispositif permettait de faire du corps un acteur autant qu'un cadreur.


Cette proposition co-construite avec l’ensemble des équipes et l’accord des parents et des enfants/jeunes, a été centrée sur l’expérience et non la production de trace.